Choix variétal et mode de récolte

Afin de simplifier la récolte mécanique, quelques règles sont à respecter:

  • L’écartement des lignes dépend de l’arracheuse. Normalement l’écartement est 50 cm. Un peuplement homogène de 85.000 pl/ha est optimal si l’on souhaite travailler avec une arracheuse de betteraves sucrières.
  • Des betteraves d’une teneur en matière sèche jusqu’à 15 % permettent d’affourager des betteraves non coupées. Le pourcentage de matière sèche (MS), mentionné dans les tableaux, est la moyenne d’un grand nombre d’essais pendant plusieurs années et donne une bonne indication du pourcentage de MS auquel l’on peut s’attendre.
  • Pour la confection d’un ensilage mixte “maïs-betteraves fourragères”, on préfèrera des variétés d’une teneur en matière sèche égale ou supérieure à 15,5 % qui présentent peu de tare. Il ne faut pas oublier que dans ce but la récolte des betteraves se situera en octobre, peu avant celle du maïs, et qu’à cette période de l’année le rendement ainsi que la teneur en matière sèche seront plus faibles que les taux cités dans le tableau avec les variétés.
  • En général, en ce qui concerne la conservation, il est préférable d’effeuiller les betteraves plutôt que de les décolleter.