Classification et classement des variétés betteraves fourragères

Le catalogue national des variétés contient actuellement 6 variétés. Le tableau avec les variétés donne un aperçu de toutes les variétés du catalogue et leurs caractéristiques principales. Ces données sont issues des essais officiels réalisés durant la période 2000 à 2007 et 2014 à 2016.

En fonction de leur teneur en matière sèche, les variétés ont classées en deux subdivisions:

Groupe 1: betterave fourragère avec une teneur en matière sèche moyenne à élevée
Groupe 2: betterave fourragère avec une teneur en matière sèche élevée à très élevée

Le choix variétal est avant tout basé sur le mode d’affouragement (betteraves non coupées ou coupées ensilées en mélanges) ainsi que le potentiel du rendement.

Il est conseillé d’opter pour une variété tolérante en cas de parcelles avec un risque élevé de rhizoctone.

La plupart des variétés triploïdes recouvrent le sol plus vite, et le couvert reste mieux fermé pendant toute la saison de croissance. De ce fait, les mauvaises herbes ont moins de possibilités pour se développer. Beaucoup de variétés sont d'origine très récente et représentent une amélioration manifeste en ce qui concerne la résistance à la montaison, ainsi qu’une hausse du potentiel de rendement. Les principales différences entre les variétés se situent au niveau des tolérances à la rouille, à l'oïdium et à la cercosporiose. Cependant, la sensibilité aux maladies n'est pas le critère prédominant du choix variétal. Celui-ci reste le rendement des betteraves. Néanmoins, dans les essais officiels, l’impact des maladies se traduit dans les chiffres de rendement, vu que les fongicides n’y sont pas autorisés dans les essais.

©Institut de recherche pour l' agriculture, la pêche et l' alimentation - - Contact
Multiplication ou reproduction des données autorisée à condition de mentionner clairement la source.